Articles

Et les Directeurs d'école, dans tout ça?

Image
Et les Directeurs d'école, dans tout ça?
Je viens de partager sur Facebook un article clair de vousnousils qui évoque proprement la nécessité d'un statut juridique pour les écoles, préalable certainement à un statut pour les Directeurs d'école. C'est le SGEN-CFDT qui s'est emparé du dossier, avec vigueur, et je les en remercie.
Je viens également de faire un tour sur divers sites du SE-UNSA... et bernique! Alors que Christian Chevalier nous a longtemps soutenus dans notre démarche, faisant partie de ceux qui nous ont accompagnés pour une reconnaissance de notre métier spécifique, aujourd'hui acté par un référentiel précis, une recherche sur n'importe quel site du syndicat ne donne pas grand chose. Ne donne rien, ne fait. Pire: le métier de Directeur d'école n'apparait nulle part!
Où est le SE-UNSA aujourd'hui? Car s'il est bien une période où nos centrales syndicales devraient bouger leur petit cul, c'est bien celle des élections présid…

Je me sens très seul...

Image
C'est un sentiment très curieux qui m'assaille depuis de longs mois. Celui d'être totalement seul. Dans mon travail j'entends, pas dans ma vie privée. Une étrange sensation d'isolement, d'être devenu en quelque sorte imperméable à ceux qui gravitent auprès de moi.
Intellectuellement je sais parfaitement que ce n'est pas vrai. Émotionnellement en revanche j'ai le sentiment de planer au-dessus des autres. Ils ne me concernent pas, alors qu'ils me touchent, qu'ils me blessent ou qu'ils me réjouissent. Mais curieusement je m'en détache, comme si je n'en avais plus rien à faire.
C'est d'autant plus surprenant de ma part que j'ai toujours été un personnage sociable. C'est même chez moi une manœuvre de survie, je ne supporterais pas d'être au cœur de conflits larvés, de malveillances et de rancœurs inavouées. Alors je souris, je ris, je concilie, j'apaise, j'affronte les problèmes à mesure qu'ils viennent, d…

Se rendre à l'évidence...

Si Mme Vallaud-Belkacem a récemment décidé de donner une conférence de presse pour décliner "seize engagements pour simplifier les tâches des directeurs d'école", ce n'est pas un hasard. Ces engagements sont en fait le prolongement logique de deux choses, d'une part le "référentiel-métier" des Directeurs d'école, d'autre part la "Charte fonctionnelle de confiance" qui avait été élaborée et signée conjointement par le GDiD, le SI.EN-UNSA, le SE-UNSA et le SGEN-CFDT.
Hélas, référentiel comme charte sont passés à la trappe, handicapés par un silence syndical et médiatique ahurissants. Alors que pour la première fois on définissait la Direction d'école comme un métier spécifique distinct de celui d'enseignant, alors que pour la première fois on nous donnait un texte opposable aux tartufferies ou revendications hiérarchiques illégales, les Directeurs eux-mêmes ont pour la plupart ignoré la parution de ces documents innovants... et …

Être Directeur, c'est compliqué...

Oh, non, je ne parle pas des sollicitations administratives ou de nos autres obligations du même tonneau, qui certes sont parfois lourdes et quémandeuses d'un temps que nous n'avons pas, mais du cœur de notre métier soit la gestion quotidienne de notre école.

La communication est une pièce maîtresse de cette gestion. Nous communiquons avec nos élèves, nous communiquons avec les familles, nous communiquons avec les enseignants, nous communiquons avec le personnel, nous communiquons avec la municipalité et ses services, nous communiquons avec notre hiérarchie... et quand ce n'est pas nous qui sommes à l'origine de cette communication ce sont nos interlocuteurs qui se chargent de se rappeler à notre bon souvenir. Certains d'ailleurs n'hésitent pas à faire un usage immodéré du téléphone ou du courrier électronique. sans comprendre que nous ne pouvons pas être constamment disponibles pour des questions qui n'ont aucune urgence, voire même parfois qui sont total…

Qu'est-ce qu'on paye? Le savoir ou la compétence?

J'ai cru pendant longtemps que de la maternelle à l'université nous faisions le même métier. J'avais certainement trop écouté certains âmes bien-pensantes du début des années 80 qui clamaient haut et fort cette affirmation gratuite. Belle illusion, satisfaisante pour mon ego, gratifiante intellectuellement, parfaitement erronée.
L'origine de ma croyance est liée je crois à la revendication des intellectuels "de gauche" qui à l'époque réclamaient une formation commune de la maternelle à l'université. Une idée généreuse en somme, qui voulait que les professeurs - nous-mêmes n'étions alors qu'instituteurs - reçoivent une formation en pédagogie. Cette idée sera portée par Lionel Jospin à la fin des années 80 qui avec La loi no 89-486 du 10 juillet 1989 supprimera les Écoles Normales et créera les IUFM. Pour qu'elle puisse prendre forme sans froisser les professeurs et surtout leurs syndicats, il aura fallu insister aussi sur le renforcement d…

Je veux qu'on m'explique...

Si je n'ai rien publié depuis plusieurs semaines, c'est tout bonnement parce que je n'ai pas grand chose à écrire. A force de me répéter de billet en billet, je commence à me lasser. Et puis honnêtement même si les Directeurs d'école n'ont toujours pas de statut particulier je constate tout de même que depuis deux ans l'école va mieux. On pourra toujours la regarder par le petit bout de la lorgnette - on n'aura pas forcément tort -, si on compare sans parti pris ce qui s'est passé depuis dix ans on n'aura aucune peine à faire une claire distinction entre la catastrophe que fut la présidence Sarkozy et les bénéfices que nous aurons tiré de la présidence Hollande. Non, ce n'est pas assez, il reste du travail. Mais les accords PPCR sont en route, nous bénéficions de nouveaux programmes mieux adaptés - en maternelle c'est flagrant -, les réformes du collège, si elles font grincer les dents, sont lancées...
Non seulement je n'avais pas envie…