Articles

Affichage des articles du décembre, 2012

Soeur Anne, ne vois-tu rien venir?

Image
Le directeur a passé un Noël un peu particulier. Arrivé sur les rotules aux vacances, il lui a fallu affronter aussi sec diverses réunions familiales peu reposantes et succomber à quelques agapes, affriolantes certes, mais dont la digestion après coup s'avère compliquée, les escargots ayant décidé sans prévenir de mener dans son estomac une bataille maritime contre les huîtres sur un océan de Montrachet et de Pouilly-Fuissé.
Heureusement, les vacances ne sont pas terminées, même si la perspective d'un réveillon proche me laisse dubitatif...
Ceci dit, sur le plan professionnel, l'année 2012 s'est mieux terminée qu'elle avait commencé. Alors que les directeurs d'école allaient rester sur le carreau d'une refondation dont le moins qu'on puisse dire est qu'elle est peu convaincante -pour ne pas dire repoussante-, l'action conjointe de certains syndicats et du GDiD a amené M. Peillon, ministre de l’Éducation nationale, à finalement considérer que ne…

GDiD toujours présent...

Image
Le 10 décembre 2012, Jean-Jacques Bourdin reçoit sur RMC Vincent Peillon, ministre de l’Éducation nationale. Pierre Lombard, secrétaire du GDiD, intervient au téléphone...

Bienvenue au zoo !

Je suis avec attention depuis quelques jours une discussion animée mais intéressante sur les forums publics du GDID, discussion qui montre en particulier l'expérience diverse des directeurs d'école, entre (très) grosses structures et toutes petites écoles.
J'ai déjà évoqué ici à plusieurs reprises la nécessité de procéder à terme à des regroupements d'écoles. Je rappelle que les écoles de cinq classes ou moins représentent plus de 64% de la totalité des 48139 écoles publiques françaises! Nous ne pourrons, c'est vrai, faire l'économie de sérieusement diminuer ce nombre. Mais nous ne devons pas oublier que les 36000 communes réparties inégalement sur le territoire sont une force de notre Nation, dont la diversité fait la richesse. Les écoles qui en dépendent pour leur fonctionnement y sont dans beaucoup d'entre elles la dernière preuve tangible de la présence de l’État -une commune sans école est une commune morte-. Ces regroupements devront donc découler d&…

Cher Père Noël...

Image
Pour le Père Noël, au pôle Nord.

Bonjour cher Père Noël.
Je sais qu'en ce moment tu travailles beaucoup: j'espère que tu n'es pas trop fatigué, et que tu n'es pas enrhumé. Mon papy dit que pour éviter d'être malade tu peux boire du vin chaud sucré, avec de la cannelle. Mon papy il est fatigué, lui, et il est enrhumé aussi, malgré le vin chaud. Je t'ai déjà écrit une lettre pour moi, tu te rappelles j'ai demandé des jeux vidéos pour ma console. Aujourd'hui je t'écris cette lettre pour mon papy, pour que lui fasses un cadeau aussi. Parce que je l'aime bien mon papy, il est gentil et il rigole souvent. Pas beaucoup en ce moment, il dit qu'il est trop fatigué et qu'il n'y a pas de quoi rire.
Mon papy il est maître d'école. Il est vieux aussi, c'est le papa de mon papa. Et puis il est directeur d'école. Mes copains sont impressionnés quand je leur dis ça, ils me demandent toujours s'il est sévère. Moi je leur réponds que …

Le directeur est un spécialiste...

Je crois qu'il n'existe pas en France, voire même ailleurs dans le monde, un métier aussi spécialisé que celui de directeur d'une école publique en France. Les compétences que l’État exige de lui sont, si on y réfléchit bien, démentielles.
Il y a quelques années, certains magazines s'étaient amusés à calculer le salaire qu'aurait dû recevoir une femme au foyer pour la multiplicité des tâches qu'elle accomplissait. C'était frappant, et juste.
Mais que dire d'un directeur d'école? S'il était rémunéré à la hauteur de son travail, c'est un salaire d'un montant extrêmement élevé qu'il devrait recevoir. Mais ceci ne frappe manifestement personne, dans le public bien sûr, intimement persuadé que nous sommes hiérarchiquement bien placés et payés à cette hauteur, mais non plus au sein de l’Éducation nationale, ni même, jusqu'à il y a peu, à celui des syndicats prétendument représentatifs. Il faut dire qu'il n'existe pas de syndic…

Un petit ajout sur l’égalité entre les sexes...

Suite à mon billet précédent, je dois ajouter un petit quelque chose que je trouve parfaitement hilarant (c'est bien de rigoler un peu)... C'est que si cette "éducation qui porte et transmet la culture de l’égalité entre les sexes" que vante notre ministre est pour l'instant manifestement si mal transmise par les enseignants, c'est certainement la faute... aux 83% de femmes que compte l’Éducation nationale. CQFD.

L'éducation absurde...

Il existe au sein de l'éducation nationale certaines catégories de fonctionnaires qui pour justifier leur existence inventent des usines à gaz. Elles sont ensuite injectées dans les écoles à grands coups de consignes péremptoires, alors qu'elles emmerdent tout le monde et sont d'une inutilité consternante. Les évaluations, par exemple.
L'instit'humeurs évoque le sujet dans un billet récent qui prend comme prétexte un débat qui fut organisé il y a peu à l'université René Descartes (Paris 5). Ce débat animé par Alain Bentolila opposait Michel Quere, directeur de la DEPP -(Direction de l’Evaluation, de la Prospective et de la Performance), organe superfétatoire puisque nié par les précédents gouvernements, et dont l'absence n'a pas gêné grand monde pendant ces quelques années- à Laurent Danon-Boileau, professeur à Descartes, psychanalyste et linguiste, spécialiste du langage chez l’enfant.
Bref, ce débat opposait un fonctionnaire à un spécialiste de l'…

Faites-vous un cadeau pour Noël !

Image
Vous voulez vous offrir un cadeau ? On n'est jamais mieux servi que par soi-même. Alors...

Cela ne coûte pas cher -20 euros- et ça peut rapporter très gros, dès janvier, quand les négociations sur la direction d'école commenceront ! Le GDID en sera partie prenante pour défendre tous les directeurs d'école, et plus nous serons nombreux plus nous serons forts. Alors, n'hésitez pas: pour Noël, adhérez au GDID !