Articles

Affichage des articles du juillet, 2014

Décharges, indemnités... Mise à jour!

Image
Suite à un certain nombre de demandes sur le site Facebook du GDiD, j'ai mis à jour, refait et complété, le tableau synoptique proposé il y a deux jours en y intégrant les directions RSS et Eclair. Je précise également -suite à une autre demande- que d'après mes renseignements les directions primaires sont traitées comme les directions élémentaires. Voici ce qui vous attend à la prochaine rentrée de septembre 2014, en termes de décharges d'enseignement, de décharges d'APC ou d'indemnités. Sur ce dernier point, je rappelle à mes collègues qui n'en ont pas conscience que leur "indemnité" de direction se compose d'une part fixe, d'une part variable, et d'une bonification indiciaire. Il faudra un jour que tout ça soit intégré dans le salaire... Cela viendra, je ne désespère pas plus qu'il y a deux jours!

Le problème, c'est que -c'est bien ce que je craignais- le tableau par sa taille est devenu illisible sous forme d'image. Je…

:-(

Image

Directeurs d'école, ce qui vous attend à la rentrée 2014: indemnités, décharges...

Image
Attention! Mise à jour au 8 juillet 2014 ici.
J'ai mis à jour, refait et complété, le tableau synoptique que je vous avais proposé il y a quelques mois. Voici ce qui vous attend à la prochaine rentrée de septembre 2014, en termes de décharges d'enseignement, de décharges d'APC ou d'indemnités. Sur ce dernier point, je rappelle à mes collègues qui n'en ont pas conscience que leur "indemnité" de direction se compose d'une part fixe, d'une part variable, et d'une bonification indiciaire. Il faudra un jour que tout ça soit intégré dans le salaire... Cela viendra, je ne désespère pas! Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Je rappelle que j'avais dû inventer la notion de PIT, ou Part Incompressible de Travail. Pour un directeur d'école, le PIT est la charge liée à la mission de direction, charge qui ne change pas -ou très peu- en fonction du nombre de classes: qu'on ait une, deux ou huit classes, le directeur d'école est amené…

La mort de l'école...

J'ai toujours été profondément choqué par la façon dont l’État semble vouloir se défausser de ses responsabilités à chaque drame qui frappe l'école. Pire, au sein de l'institution elle-même chacun s'ingénie à rejeter sur autrui, de préférence au bas de l'échelle, les fautes réelles ou imaginaires du système.
Si un enseignant ou un directeur d'école se suicide dans sa classe, c'est forcément, d'après nos gouvernants ou les administrateurs de l’Éducation nationale, parce qu'il ou elle avait "des problèmes personnels". Certes. Pour en arriver à se tuer, il ne faut pas être bien dans sa peau. Mais se donner la mort sur son lieu de travail serait donc anodin, et fortuit? C'est ainsi qu'avant toute enquête policière, dans les minutes suivant la découverte du corps d'un infortuné collègue, on a pu entendre des Directeurs Académiques la bouche en cul de poule annoncer que l'institution n'y était pour rien. Ben voyons.
Dans le …