Articles

Affichage des articles du mars, 2016

Adieu Face de bouc...

Eh bien voilà, j'ai sauté le pas, j'ai supprimé mon compte Facebook, que je n'avais que suspendu. J'y passais trop de temps pour pas grand chose sinon lire les billets de gens qui s'insultaient... M'en être purgé trois semaines m'a fait le plus grand bien en me démontrant la vanité de ces pseudo dialogues à sens unique, et combien aussi je pouvais m'en passer. En fin de compte, ce "réseau social" - comme ils disent - n'a pas vraiment grand intérêt. Ceux qui voudront continuer à lire le blog le feront directement, et tant pis pour tous ceux qui rateront mes billets. De toute façon, il y a de fortes chances que ces derniers se raréfient tout autant que mes lecteurs tant j'en ai assez de partir à l'assaut des moulins. Et puis Sancho m'a demandé de me ménager, il a trop à faire dans la vie réelle. Dulcinée aussi y trouvera certainement son compte. Bisous.

Technocrassie...

Image
Non, ce n'est pas une erreur d'orthographe. Mettre deux "s" en lieu et place d'un seul "t" serait de ma part d'une telle légèreté que j'espère que vous n'y avez pas cru! En revanche, je déteste l'idée malheureusement trop vraie qu'aujourd'hui dans notre pays le technique a pris largement le pas sur le politique, je trouve ça très sale, et le terme "crasse" s'est imposé de lui-même. Il y a des mots, comme ça, qui traversent la tête, on ne sait pas trop pourquoi.

Nous ne sommes plus en démocratie, nous sommes en idées-toutes-faites-atie, ou bien-pensance-atie. Le peuple qui devrait avoir le pouvoir (δῆμος) est la proie de ses sentiments et se laisse berner par les élites techniques (τεχνό) constituées en grande partie d'un aréopage de hauts fonctionnaires complices des syndicats non-réformistes pour que rien ne change, que surtout rien ne change, tout en s'évertuant à nous faire croire le contraire. Il faudra…

... hein?

Pardon, je ne vous écoutais pas... Comment? Pas de billet? Ben vouais... J'en ai un peu marre, à vrai dire. Et puis j'ai plein de boulot - et même pire -, et le printemps me fatigue après ce faux hiver sans froid. Bof. Quoi écrire? Que j'attends? Évidemment que j'attends. Comme vous. Comme nous tous. A force de me répéter, j'admets que je n'en ai plus trop envie. Alors je bouquine, je peaufine ma collection de montres, je garnis ma cave (je découvre des pinards en ce moment je ne vous dis pas!). Je me repose surtout. Je profite de moments de tranquillité que je ne connaissais plus et je tente de rester parfaitement zen au boulot. Là, pour le coup, c'est super d'avoir de l'expérience, comme instit' et comme dirlo. Savoir faire le tri entre l'utile, l'indispensable, le superflu (bien gras le superflu), l'agréable... Je veille à profiter un max' de l'agréable. Alors le blog... Pfiouuu. Facebook? Je vais totalement le larguer mo…